Développement personnel

Serais-je en transition citoyenne sans le savoir ?

11 mai 2017
transition citoyenne

Je suis tombée par hasard sur une pub pour les Journées de la Transition Citoyenne dont la 4ème édition aura lieu du 18 au 30 septembre 2017. J’ai consulté leur site et sur la page d’accueil, certains témoignages étaient donnés. Des personnes expliquaient les petits pas qu’ils avaient fait pour démarrer leur transition.

Pour être honnête, c’est vrai que je parle de mon changement de vie et de mon quotidien en disant que je suis en « transition » (à tout un tas de niveaux), mais je ne l’aurais jamais qualifiée de « citoyenne ». Pour moi, ma transition est très personnelle en fait, je ne mesure pas encore l’impact qu’elle peut avoir pour mon environnement. Petit à petit, je change de style de vie. J’essaie d’être plus consciente de comment je consomme, de mon empreinte énergétique. J’essaie de prendre le temps, de ralentir, de prendre plus soin de moi et de mon entourage, de m’alimenter autrement, etc. Ce qui m’a amenée à la question suivante :

Qu’est-ce que la Transition Citoyenne ?

En fait, il s’agit d’un mouvement mené par le Collectif pour la Transition Citoyenne. Ce collectif est composé de 16 membres (association, entreprise ou coopérative) engagés dans une transition écologique, sociale et humaine.
Avec les citoyens, ils réinventent les façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous nourrir, de nous déplacer, d’éduquer nos enfants… La transition peut être abordée dans toute sorte de domaine : économique, écologique, agricole, pédagogique, financier, social, vivre ensemble, prise de décision collective, démocratie, etc. Que ce soit à un niveau individuel ou collectif. C’est vaste et toutes sortes d’action peut être entreprise dans ce sens. (Lire la déclaration commune du collectif ici.)

Et moi dans tout ça ?

Tout cela m’a donné l’idée de lister mes propres petits pas :

  • placer mes économies sur un livret à la Nef (une coopérative de finance éthique),
  • manger autant que possible de saison, local et bio,
  • acheter & vendre d’occasion (surtout les smartphones),
  • donner des affaires dont je ne me sert plus aux associations,
  • arrêter de manger de la viande (j’avoue, surtout parce que j’aime les animaux, en bonus, c’est bon pour la planète),
  • essayer de faire moins de déchets. J’aborde ce point surtout au niveau des emballages et ce n’est pas facile, parce que près de chez moi, il y a peu de vente en vrac. Alors j’essaie d’acheter autant que possible des produits avec des emballages recyclables.
  • j’essaie d’utiliser ma voiture le moins possible, en regroupant mes courses dans une seule ville en une même journée, j’essaie de ne rien oublier, pour éviter des allers/retours inutiles.
  • je fais le ménage régulièrement dans mes mails. J’ai lu qu’en supprimant des milliers de mails, le serveur de notre BAL consommait moins d’énergie (j’ai oublié le ratio mails supprimés/énergie économisée)
  • et encore plein d’autres petits trucs que j’ai du oublier… 😉

Cela me permet de voir que finalement, en faisant ici et là des petites actions, j’avance tranquillement dans ma transition. Et aussi de voir le chemin parcouru et l’évolution de mes pensées depuis 2-3 ans. C’est comme si avant, je réfléchissais moins, que j’étais moins consciente de l’impact mes actes sur mon environnement.

Le slogan de la Journée de la Transition Citoyenne l’an passé était « Les solutions sont là, à moi de faire le premier pas ». J’aime bien ce slogan, il n’engage pas à faire beaucoup, juste faire un tout petit pas, puis un autre et encore un autre… tranquillement.

Et vous quels sont vos « petits pas » pour changer tout en douceur ?

Pour les curieux…

2 Commentaires

  • Reply Van coppenolle 11 mai 2017 at 15 h 14 min

    Bonjour,
    Comme tu sais.
    J ai commencé à amorcer le gros changement.
    Après le je mange bio, je consomme d’occasion tout qu’ il est possible de consommer d’occasion, je recycle, je fais mon potager…. bref tout ce qui peut limiter notre impact je me suis rendu compte que si je pouvais agir sur mon environnement , celui au plus proche de moi m en faisait baver.
    Donc je trie je vide je donne. Je ne garderai que ce qui est nécessaire et ce dont je me sers. J aurai l esprit bien plus libre. Je reprendrai pleinement possession de ma vie sans être esclave de mon quotidien. Merci au livre “la magie du rangement” qui a provoqué ce déclic.
    De cette manière je serai plus réfléchi au quotidien et les choix seront plus simples. J ai besoin de moins. Je consomme moins.
    J espère aussi convaincre mon entourage par la démonstration que cette transition citoyenne est à la portée de tout le monde.
    😘😘😘

    • Reply Nathalie 11 mai 2017 at 15 h 25 min

      Bonjour Cécile,
      Merci pour ton témoignage.
      Ce qui convaincra ton entourage aussi, ça sera simplement de voir combien ces changements sont positifs pour toi et ta famille, ça les inspirera 🙂
      Bises, à bientôt,
      Nathalie

    Un petit mot ?

    Recevez 5 méditations en mp3 pour booster votre vitalité et votre créativité !