Développement personnel

“Chacun est responsable de son propre bonheur”

responsable de son bonheur

C’est Bernard Alonso qui nous martelait cette phrase plusieurs fois par jour lors d’un PDC (Permaculture Design Course) que j’ai suivi en mai 2015. Il nous disait cela, par exemple, lorsque quelqu’un demandait à un autre de parler plus fort. Il répondait : « Si tu n’entends pas, tu t’approches. Chacun est responsable de son propre bonheur. A toi de créer les conditions qui feront que tu te sentiras bien. ». Je trouvais cela un peu extrémiste et me disais en moi-même « si on ne peux plus rien demander à personne… ». J’ai fini par comprendre que si je pouvais demander de l’aide ou quelque chose à quelqu’un, en revanche, il valait mieux que je ne remette pas mon bonheur entre ses mains. Lorsque j’ai compris cela, j’ai fait un grand pas dans ma vie.

Prendre soin de ses besoins

Pour moi, cette phrase fait écho aux Quatre accords toltèques et aussi à l’approche de la Communication NonViolente (CNV). J’ai appris, avec ces deux sujets, à me connecter à mon coeur et mon corps pour regarder les émotions qui sont en moi. Lorsqu’il s’agit d’une émotion agréable, c’est que l’un de mes besoins est nourri, si c’est désagréable, c’est que l’un de mes besoins n’est pas entretenu. A voir ensuite comment je fais pour alimenter mes besoins. Pour cela, je peux faire des demandes à mon entourage ou bien à moi-même. Si on me dit “non”, on ne dit pas non à mon besoin, mais à ma demande. Je suis seule responsable de mes émotions et de mes besoins, les autres peuvent y contribuer s’ils sont disponibles pour cela ou pas. Ils n’ont pas d’obligations vis à vis de moi, et moi je n’en ai pas vis à vis d’eux. S’ils ne sont pas dispo à un instant T, je peux faire une autre proposition ou voir ce qu’ils aimeraient, comprendre quels sont leurs besoins aussi et voir si je peux/veux y contribuer. “Ce n’est pas l’un OU l’autre, c’est l’un ET l’autre”, j’aime beaucoup cela avec la CNV 🙂

Contribuer aux besoins des autres (ne pas s’en sentir responsable)

Aussi, cela m’a libérée d’un gros poids sur les épaules de comprendre que je n’étais pas responsable des émotions des autres, surtout quand quelqu’un ressent de la colère soit disant “contre moi”. Je n’agis jamais contre quelqu’un, mais pour prendre soin de mes besoins. Si quelqu’un est triste ou en colère suite à ce que je peux avoir dit ou fait (ou pour d’autres raisons pas du liées à mes actions). Je peux éventuellement essayer de comprendre quel besoin n’est pas nourri chez lui, voir si je peux et veux y contribuer (pas d’obligation). Mais je ne suis pas responsable de sa réaction, seulement de mes actes. Pour moi, cela rejoint bien les deux accords toltèques “Ne pas en faire une affaire personnelle” et “Ne pas faire de supposition” (lire à ce sujet ici). Je ne suis pas le centre DU monde, mais seulement de MON monde 😉

Je ne suis pas mes émotions

Ce que j’aime bien aussi avec l’approche de la CNV, c’est qu’elle m’invite à parler avec “JE”, plutôt que TU ou IL. Cela pour m’aider à reprendre la responsabilité de mes émotions et besoins, plutôt que de la rejeter sur les autres, éviter les bons vieux “C’est pas moi, c’est les autres” 😉
Aussi, je m’entraine de dire (et penser) “je ressens de la colère” ou une autre émotion plutôt que “je suis en colère”. Cela me permet de ne plus m’identifier à mes émotions. Je ne suis pas la colère, j’en ressens seulement. Cela m’aide à l’accueillir, l’écouter, lui laisser l’espace dont elle a besoin pour me délivrer un message : m’indiquer quel(s) besoin(s) n’est pas nourri. Je peux ensuite me demander comment prendre soin de ce(s) besoin(s), puis mettre des actions en place dans ce but. Et ainsi de fil en aiguille, je construis mon propre bonheur 🙂

Et vous que faites-vous pour prendre soin de vos besoins ?

Pour les curieux…

1 Commentaire

  • Reply Meneghini 23 juin 2017 at 22 h 05 min

    Chère Nathalie, j’ai enfin pris le temps de lire ton dernier article. J’adore !! Continue, tu m’aides et mets des mots à mes réflexions ! J’espère que tu vas bien et que ce petit mot te trouvera en pleine forme ! Tu sais, ta petite carte postale m’a fait très plaisir 😊😊 Merci ! Gros bisous Nathalie et très bon week-end !

  • Un petit mot ?