Développement personnel, Spiritualité

Je me libère en conscience de mes peines du passé

6 juin 2017
transformation intérieure

Comme je l’avais annoncé ici, j’ai suivi le séminaire intensif de libération et d’éveil « Qui suis -je ? » avec Nanna Michael. Lorsque j’avais lu le descriptif du stage en novembre dernier (accessible ici pour info), je me suis dis que c’était exactement ce dont j’avais besoin pour découvrir qui j’étais vraiment et ainsi trouver ma nouvelle voie professionnelle. Je m’étais dit que, si grâce à ce stage, je répondais à la question « Qui suis-je ? », alors je saurais quel nouveau métier exercer. Ultra confiante, sans plus me poser de questions, je me suis inscrite. De retour de ce séminaire, j’ai envie de vous partager mon expérience qui fut par moment douloureuse, mais surtout libératrice.

En quoi consiste le séminaire “Qui suis-je” ?

Pour expliquer brièvement… Il s’agit d’appliquer de façon intensive (environ 6 heures par jour) une technique de médiation que l’on pratique en dyade. Concrètement, ce sont des sessions de contemplation/communication de 40 minutes. Nous travaillons en binôme, pendant 5 minutes l’un écoute l’autre, en restant le plus neutre possible, sans interrompre, ce n’est pas une conversation. Celui qui écoute donne l’instruction “Dis-moi qui tu es”, puis le partenaire entre en contemplation. Il ouvre son coeur, regarde à l’intérieur de lui-même, puis vit à 100% ce qui surgit (émotions, mémoires, sensations, images, prises de conscience…) et le communique à haute voix en étant le plus exacte possible. Au bout de 5 minutes, une cloche retentit et les rôles s’inversent.

Tout au long du séminaire, nous sommes placés dans un cadre qui nous invite à lâcher le mental pour mieux nous connecter à notre coeur et rester en permanence avec notre question “Qui suis-je ?”. Je peux dire que pendant ce séminaire, j’ai vraiment compris ce que signifiait “intensif” ! 😉

Qu’est-ce que m’a apporté ce séminaire ?

Au fil des heures, puis des jours, j’ai senti que la contemplation intérieure devenait plus fluide et la connexion au coeur plus facile. Ainsi j’ai pu libérer des émotions qui n’avaient pas pu être entendues et accueillies au moment où elles s’étaient manifestées. Toutes ces peines, c’était comme des poids que je portais dans mon coeur depuis qu’elles s’étaient produites. En les accueillant enfin, elles ont pu exprimer tout ce qu’elles avaient à “dire”. Sur le moment, ce processus pouvait parfois être douloureux, mais après avoir délivré leur message, les émotions se sont dissoutes, en libérant un espace dans mon coeur qui s’est ensuite rempli de paix et de joie 🙂

Avoir nié mes émotions par le passé avait comme fragmenté mon être intérieur. En faisant ce travail : écouter toutes ces parts de moi, une à une, c’était comme si je les réparais, les recollais. Au fil des jours, je sentais une réunification intérieure parce qu’enfin j’acceptais et aimais certaines de mes parts d’ombre. Des parts que je ne voulais pas regarder ou ressentir jusqu’alors. Depuis, peu à peu je m’accepte telle que je suis. Je suis moins dure envers moi-même et aussi envers les autres.

Je me suis sentie m’ouvrir comme une fleur à qui j’étais vraiment. J’ai pu travailler sur mon problème d’avoir été une enfant non désirée (entre autres). J’ai compris que de ne pas avoir été acceptée telle que j’étais dès la naissance par mon père m’avait causé beaucoup de peines. J’ai compris que toute notre société fonctionnait comme cela : “ne pas accepter ce qui est comme cela est”. J’ai vu que je reproduisais cela aussi envers moi-même et que je me causait beaucoup de souffrance. J’ai donc décidé de m’accepter telle que je suis, c’est un exercice que j’essaie de pratiquer au quotidien (les vieilles habitudes ont la peau dure 🙂 ). Cela me demande d’être en conscience le plus souvent possible.

Ce que j’ai apprécié aussi avec cette technique mise au point par Charles Berner, c’est qu’en lâchant le mental et en ouvrant mon coeur, j’ai pu accéder à son intelligence et ses souvenirs. J’ai pu libérer une émotions qui datait des premiers jours de ma vie, un souvenir impossible d’accès avec mon cerveau. Ce fût pour moi une belle expérience vraiment inattendue. J’avoue qu’à ce moment là, j’ai été époustouflée de la puissance et de la profondeur de cette technique.

Ce que j’aime aussi avec ce processus de “nettoyage”, c’est que je le déroule en conscience. Grâce à la contemplation, j’observe consciemment ce qui se passe en moi, s’en suit des prises de conscience que j’exprime moi-même avec mes propres mots. Par le passé, j’ai fait différents “nettoyages” énergétiques qui m’ont fait du bien, m’ont libérée de certains poids, m’ont permis d’avancer. Le soucis, c’est qu’ils agissaient à des niveaux inconscients et subtils, de sorte que mis à part quelques flash puis le débriefing du praticien, je n’avais pas de réels détails sur ce qui avait été nettoyé. Avec la méditation “Qui suis je ?”, je fais moi-même le travail en conscience, je réalise beaucoup de chose et j’ai le sentiment de vraiment vite et bien avancer. En plus c’est une technique que je peux appliquer au quotidien, éventuellement seule, pour continuer le travail de libération à mon rythme ! 🙂

Pour conclure, suite à ce stage, je ne saurais pas vraiment dire qui je suis avec des mots, mais j’ai compris que je ne suis ni mes peurs, ni les traumatismes de mon passés. Je suis moins “victime” de mes visions erronées. Pendant ce stage intensif, j’ai pu me libérer de beaucoup de peines accumulées et ainsi réunifier mon être intérieur. Je ressens beaucoup de paix. J’ai apporté de la lumière dans mon ombre.

Pour les curieux…

1 Commentaire

  • Reply dantoing nathalie 6 juin 2017 at 17 h 29 min

    merci de ce partage de coeur 🙂
    ta voisine d’en face

  • Un petit mot ?

    Recevez 5 méditations en mp3 pour booster votre vitalité et votre créativité !