Alimentation & Naturopathie

L’homéopathie pour soigner les chats anxieux

chat anxieux

J’ai été propriétaire de nombreux chats dans ma vie. A tel point que je pensais presque tout savoir sur eux. En adoptant Molly, je me suis aperçue que je savais beaucoup de choses sur les chats qui allaient bien. Elle souffrait d’anxiété et c’était la première fois que j’étais confrontée à ce problème chez un chat. Jusqu’alors je pensais même que “chat” et “anxieux” ne pouvait pas aller dans la même phrase tellement cela ne me semblait pas être dans leur nature.

J’ai adopté Molly via une association qui l’avait récupérée à la fourrière, impossible de connaître le passé de Molly. Vu son état d’anxiété à son arrivée chez nous, je suppose que le début de sa vie n’a pas du être très rose…

Les signes d’anxiété chez le chat

Si votre chat présente quelques uns des signes suivants, il souffre peut-être d’anxiété :

  • Votre chat est “peureux”, il sursaute facilement, au moindre geste brusque ou son inhabituel. Dès que vous recevez de la visite, il se cache, etc. Etre peureux n’est pas un trait de caractère chez le chat, c’est un symptôme.
  • Il n’est pas propre (≠ marquer son territoire). Parfois nous mettons cela sur le fait qu’un chaton a peut-être quitté sa fratrie avant ses 2 mois. C’est une erreur de croire cela, les chats sont très propres et savent très bien utiliser leur litière. A partir du moment où vous la tenez propre et lui avez montré où elle se situait, il devrait l’utiliser.
  • Il fait souvent rouler la peau de son dos et trembler sa queue, un peu comme un mâle qui marque son territoire.
  • Symptômes digestifs : vomissements récidivants, selles molles
  • Symptômes cutanés : léchage exacerbé ou inhibé, granulome, zones d’alopécie (lésions auto-infligées)
  • Symptômes cardio-respiratoires : tachycardie, tachypnée, comorbidité avec l’endocardiose mitrale
  • Sudation, mydriase
  • Anorexie ou boulimie
  • Perturbation du sommeil
  • Diminution du comportement exploratoire
  • Agression par peur et par irritation
  • Perturbation du marquage : marquage facial exacerbé, griffades fréquentes, marquage urinaire

Les phéromones de synthèse pour apaiser les chats

Si vous reconnaissez votre chat sur plusieurs des points cités ci-dessus, je vous recommande de lire la thèse sur le comportement des chats accessible ici et de consulter un vétérinaire. Car si l’anxiété de votre chat n’est pas traitée et ne diminue pas rapidement, cela peut empirer et tourner en dépression.

Si le trouble d’anxiété de votre chat vous semble léger parce que vous venez de l’adopter ou peut-être venez-vous de déménager, essayez FELIWAY. Ce produit est constitué de phéromones de synthèse de marquage facial sur les objets (quand les chats frottent leur museau). Il est indiqué lors de marquage urinaire, de griffades ou de stress lié à un transport, un environnement nouveau. Il permet, dans ce cas, de sécuriser le chat dans un environnement inconnu.

En cas d’agressions entre chats ou d’agressions envers l’homme, utilisez FELIFRIEND. Il s’agit de phéromones de synthèse de marquage réciproque. Son utilisation est recommandée pour : améliorer la tolérance aux manipulations (véto ou toilettage) ;  faciliter l’introduction d’un nouvel animal dans la maison, faciliter la cohabitation et éviter les combats. On applique ce produit sur les mains, sur le chien victime d’agression ou sur les deux chats en conflits.

Ces deux phéromones de synthèse peuvent être utilisées afin de réduire le stress et d’apaiser les animaux lors de situation potentiellement anxiogène.

J’ai utilisé Feliway quand Molly est arrivé chez nous, car elle n’était pas propre, était assez peureuse et avait les selles molles. Et je dois dire que cela a plutôt bien fonctionné. J’en vaporisais après avoir nettoyé là où elle avait fait ses besoins. En trois à quatre semaines, tout est rentré dans l’ordre.

L’homépathie pour soigner l’anxiété

Cependant depuis deux ou trois mois, Molly s’est mise à présenter d’autres symptômes d’anxiété : léchage excessif ce qui commence à causer une pelade sur le bas ventre, le bas du dos et la base de la queue. Comme nous étions à court d’idées, nous avons consulté un vétérinaire homéopathe, car nous préférons utiliser des traitements doux et naturels avant de sortir l’artillerie lourde 😉

Laurent a accompagné Molly en consultation. Le vétérinaire a laissé Molly vaquer dans le cabinet pendant 40 minutes pour l’observer tout en posant tout un tas de questions sur son histoire, ses habitudes et comportements. Il a confirmé ce que nous pensions et lui a prescrit PULSATILLA 200K à vaporiser sur ses croquettes matin et soir. Et franchement, ce traitement est tout simplement magique ! Dès le lendemain, Molly changeait déjà de comportement, elle était plus assurée, jouait beaucoup plus, avait son quart d’heure de folie le soir, etc. Jamais je n’aurais cru que cela serait efficace aussi rapidement. J’ai été bluffée ! Nous verrons dans les semaines qui viennent si les poils de Molly repoussent bien. Cela à l’air d’être bien partit pour…

Et vous, partagez en commentaire les traitements naturels que vous utilisez pour soigner vos animaux. Merci 🙂

Autres ressources : 

Pour les curieux…

Sans commentaires

Un petit mot ?