Alimentation & Naturopathie

Les « plombages », un scandale dont personne ne parle

6 février 2017
Les plombages, un scandale dont personne ne parle

J’ai revu ma copine Charline en septembre dernier, cela faisait un moment qu’on ne s’était vues. Comme elle est branchée médecine naturelle, elle discutait beaucoup avec Laurent pendant que moi j’écoutais d’une oreille distraite. Mon oreille s’est redressée lorsque j’ai entendu Laurent dire : « Nathalie a beaucoup de plombages dans la bouche ». Là, j’ai rejoint la conversation et Charline me dit : « Tu sais les plombages c’est toxique, tu devrais réfléchir à les faire retirer. Mais attention, il ne faut pas les faire retirer n’importe comment, sinon tu seras encore plus polluée. »

Cela faisait bien un an que Laurent me parlait déjà de ce sujet. Je l’écoutais sans trop le croire, sans réagir. Mais là, je ne sais pas si c’est parce qu’une deuxième personne m’en parlait ou bien si j’étais enfin prête à entendre ce message. Là je me suis dit que peut-être il fallait que j’y pense, même si je ne présentais aucuns réels symptômes de pollution.

A peine, rentrée à la maison, j’ai entamé les recherches sur internet sur le sujet. J’ai découvert que le retrait des plombages était pris à la légère par une écrasante majorité de dentistes. Je trouvais avec peine quelques sites qui parlaient de prendre des précautions et j’y trouvais des photos de dentistes portant des tenues proches de celles de « désamianteur ». J’étais interloquée ne sachant qui croire.

C’est alors que j’ai trouvé le nom de Françoise Cambeyrac et surtout son livre « Vérités sur les maladies émergentes » que j’ai dévoré en moins de 3 jours tellement j’étais scandalisée de ce que j’y apprenais. Dans cet ouvrage, elle déroule un argumentaire reposant sur près d’une centaine d’études scientifiques.
Voici dans les grandes lignes ce que j’y ai appris :

  • L’intoxication chronique aux métaux lourds n’est pas une maladie reconnue en France, mais en Allemagne, au Luxembourg, aux Pays-Bas, etc. : OUI. Donc non seulement les médecins français ne sont pas formés à soigner cela ; mais pire, les médecins qui se forment à l’étranger ne peuvent soigner les malades ici sous peine d’être inquiétés par l’Ordre des médecins.
  • Il existe toutes sortes de sources de pollution aux métaux lourds, mais la plus importante provient des amalgames dentaires, dont des études prouvent depuis les années 60 qu’ils sont hautement toxiques et pas du tout stables en bouche. C’est-à-dire qu’à chaque fois que je mastique ou bois chaud, mes plombages diffusent une petite quantité de métaux lourds dans mes dents et ma cavité buccale et polluent ainsi tout mon organisme.
  • Aujourd’hui, en France, il est toujours autorisé de poser des plombage au mercure. On pourrait croire que cela est tombé en désuétude pour des raisons d’esthétisme, mais non ! Comme les dentistes sont payés à l’acte et non au temps passé, certains continuent, pour gagner du temps et être rentable, de poser des plombages au mercure.
  • Les métaux lourds ne restent pas en circulation dans le corps plus de 2 ou 3 jours. Tout ce qu’on ne réussit pas à éliminer sur ce laps de temps par les voix naturelles, va aller se stocker dans nos cellules. C’est une pollution cumulative.
  • Nous avons tous des capacités différentes à éliminer les métaux lourds et aussi un seuil de tolérance différent les uns des autres. Lorsque ce seuil est atteint, les cellules de tel ou tel organe (cela peut être le cerveau) se mettent à tellement dysfonctionner que des pathologies se développent.
  • La pollution aux métaux lourds se transmet de la mère à son enfant. En effet, pendant la grossesse un phénomène de désintoxication du corps de la mère se produit, remettant les métaux lourds en circulation. Une étude estime que les 3/4 des métaux lourds de la mère sont passés à l’enfant pendant la grossesse. Le premier bébé prend cher, et c’est vraiment pas de bol si c’est une fille car elle sera susceptible de transmettre cela à son enfant à son tour. Il s’agit donc d’une pollution cumulative sur plusieurs générations.
  • C’est comme ça que certains enfants naissent autistes. Certains ont été guéris en suivant un traitement dépolluant. Cela ne veut pas dire que tous les enfants autistes sont pollués aux métaux lourds, mais certains le sont et peuvent être guéris.

Pour creuser le sujet, je vous conseille de dépenser les 20€ que coûte le livre de Françoise Cambeyrac, ça en vaut vraiment la peine. Vous pouvez l’acheter ici et demandez-lui en même temps la liste des médecins et dentistes formés pour vous soigner correctement.
Oui, parce que j’ai oublié de vous dire… Pour faire retirer ses plombages, il faut vraiment que le dentiste prenne beaucoup de précautions, qu’il soit formé à une technique particulière et qu’il ait du matériel spécifique (tout est expliqué dans le livre).

Me concernant, suite à la lecture de ce livre, j’ai pris rendez-vous avec un médecin à Caen qui m’a fait passer le test. Cela consiste en l’injection par intraveineuse d’une molécule qui va déloger des métaux lourds des cellules pour les remettre en circulation. Deux heures après cette injection, on urine dans un petit pot qui part en analyse en Allemagne pour voir si on y trouve des métaux lourds. Inutile de dire que tout cela est à mes frais : injection + analyse = 178 €. (Inutile d’analyser l’urine si on n’a pas reçu d’injection avant, comme la pollution chronique aux métaux lourds est lente, on ne trouve pas de quantité inquiétante de métaux lourds quotidiennement dans les urines, à moins d’avoir subi une grosse pollution la veille ou l’avant-veille.)

Mais bon, vu les résultats, je peux vous dire que j’en ai eu pour mon argent 🙂 Aïe, aïe, aïe, qu’est-ce que je suis polluée ! Au mercure, à l’arsenic, plomb, nickel, étain, zinc et cuivre. Pas mal, non ?  Depuis, je reçois une injection par mois. Je referai des analyses au bout de dix, pour voir où j’en suis. Je pourrai faire une dépollution naturelle, mais cela prendrait 10 ans environ, alors que là, je peux m’en tirer en 1 à 2 ans de traitement, même si je sais que c’est violent pour mon corps. Après cela, je pourrai essayer d’avoir un bébé qui aura toutes les chances de naître en bonne santé et d’avoir une mère qui a la pêche 😀

Je sais que ce sujet peut faire peur, je suis passée par là. N’hésitez pas à me laisser un commentaire, si vous souhaitez que je partage mon expérience sur des points précis.

Pour les curieux…

4 Commentaires

  • Reply Marie 15 février 2017 at 10 h 04 min

    Bonjour Nathalie.
    Je suis la belle sœur de Charline ;o). J’ai déjà échanger avec elle sur les dangers des métaux lourds, et évoqué les plombages, mais sans m’attarder plus que cela sur le sujet … Car moi aussi j’ai pas mal de plombages,e t cela m’inquiète de plus en plus. Seulement je fais parfois l’autruche, car je suis encore réticente à l’idée de mettre en branle le “déplombage”… Niveau investissement en temps, mais aussi et surtout financier. Et puis si je le fais pour moi, alors pourquoi ne pas le faire aussi pour mes enfants ? cela augmente d’autant plus la facture… Je pense que je vais quand même essayer de prendre RDV avec un dentiste compétent en la matière dans ma région.
    En tout cas merci pour ton blog, et merci pour les photos de la maison et du jardin, qui sont magnifiques.
    Bonne continuation,
    Marie.

    • Reply Nathalie 21 février 2017 at 19 h 28 min

      Bonjour Marie,
      Merci pour ton message.
      C’est vrai que le sujets des plombages peut vraiment être inquiétant. Pour ma part, ce qui m’aide à garder la tête froide, c’est que je n’ai pas de symptômes graves ou handicapants. Ce qui me permet de suivre des soins tranquillement en fonction de mes finances et de mon temps disponible. En parallèle de cela, je fais attention à ne pas m’exposer à d’autres pollution (en tout cas pour celles que je perçois), l’avantage c’est que c’est gratuit 😉
      Pour tes enfants, à moins d’avoir un mauvais dentiste, en cas de carie, ils ne devraient pas avoir d’amalgames posés dans leur bouche mais plutôt des résines blanches. Ça fait déjà une grosse différence, je pense pour leur santé.
      Bonne continuation à toi aussi dans ton parcours de soins 😉

  • Reply Beatrice Plessis 6 février 2017 at 5 h 45 min

    Bonjour chère Natalie
    Jacques nous ayant envoyé ton blog après notre première rencontre samedi soir ,je le découvre alors.
    Je suis très touchée par votre parcours …et suis admirative de votre courage ,votre élan à envisager la vie autrement.
    Quand je lis ces lignes ,je ressens beaucoup de similitudes avec ce que j’ai réalisé notamment dans le domaine de la santé …disons que cela me réconforte car parfois je me sens un peu seule .
    Comme toi je suis très réceptive à la loi de l’attraction,et j’y crois profondément pour en avoir eu l’expérience…En CNV Isabelle Padovani propose une vidéo à ce sujet .connais tu cette personne?..c’est une pionnière et une référence ,tu peux aller sur internet en tapant son nom et tu verras,..
    Aussi je suis heureuse de vous avoir rencontré..il est doux de partager des moments d’échanges lorsqu’on sent une belle alchimie se créer..je suis ravie de cela ..
    Je vous souhaite à tous les deux une merveilleuse journée en attendant de nous retrouver bientôt.
    Beatrice

    • Reply Nathalie 7 février 2017 at 13 h 07 min

      Merci Béatrice pour ce partage et ce message d’encouragement. On se revoit très bientôt 🙂

    Un petit mot ?

    Recevez 5 méditations en mp3 pour booster votre vitalité et votre créativité !