Développement personnel

Le chant, un formidable outil de travail sur soi

25 janvier 2017
Ci-dessus, la vidéo (parfois floue) de mon passage au concert de l’école 😀

J’ai commencé les cours de chant en septembre dernier. Au début c’était pour apprendre des techniques pour chanter avec Laurent et aussi pour rencontrer du monde, me faire de nouveaux amis. Et comme les cours à l’association de musique de Carrouges sont vraiment peu chers, je me suis dit que j’aurais vraiment tort de m’en priver. Vraiment, quand je me suis inscrite aux cours de chant, à aucun moment je n’aurais soupçonné que le chant me pousserait à autant travailler sur moi.

Le chant, de ce que j’en comprends aujourd’hui, c’est avant tout une technique respiratoire. Cela m’oblige à respirer en conscience si je veux avoir une chance de chanter correctement. Et là, forcément, je me connecte à moi-même, à mon souffle, mon corps, mes émotions, mes états d’âme. Si je suis émue, stressée, préoccupée ou quoi, je le sais tout de suite (et ma prof aussi d’ailleurs). En ce moment, j’ai pas mal de soucis à gérer, c’est dur, je suis fatiguée, mais je vais quand même à mon cours car ça me fait du bien de sortir. Ce n’était pas facile pour moi de chanter et la prof m’a dit : « T’as la voix toute fragile », j’ai ressenti comme une vague de tristesse, ça m’a secouée et ma petite voix intérieure me disant : «  C’est parce que je suis fragile en ce moment », puis j’ai pensé « La voix ne ment pas ». J’ai accueilli le message, respiré un grand coup et j’ai repris le chant, un peu plus assurée peut-être.

Avec le chant, je travaille aussi à me dépasser, repousser mes limites, notamment en participant à des concerts. C’est comme ça que je me suis retrouvée fin octobre sur scène devant 200 personnes à chanter Calling you, après seulement 8 cours. J’ai suivi le conseil de Delphine (ma prof) : « Faut monter sur scène le plus tôt possible, sinon on s’en fait tout une montagne et on finit par ne jamais monter à cause de la peur. » J’ai entendu : « Réfléchis pas, fonce ! On s’en fout, personne n’est jamais mort de ridicule. » Alors je me suis lancée, j’ai travaillé à fond ma chanson pendant 6 semaines et ça l’a fait, enfin… à peu près 😉

Ce qui m’a amusé ensuite, c’était de voir que ma « prestation » a relancé les vocations de quelques copines chanteuses qui faisaient une pause. Oui, ça me fait plaisir de partager, donner, recevoir. Et le chant contribue fortement à cela.

Et vous, quelles activités vous aident à travailler sur vous ? et en quoi ?

 

Pour les curieux…

2 Commentaires

  • Reply Meneghini 4 février 2017 at 21 h 53 min

    Bravo Nathalie pour ta prestation chantée ! J’ai lu toutes les infos sur ton blog et je suis admirative et bluffée !! C’est dingue comment tu as changé : la même mais en mieux ! Je t’envoie plein de bises j’attends avec impatience d’autres infos !!

    • Reply Nathalie 5 février 2017 at 0 h 39 min

      Merci Sandra pour ton message. J’ai beaucoup de mal à regarder cette vidéo à nouveau. J’ai réussi à la regarder une fois pour voir ma prestation. mais j’entends tellement le trac dans ma voix que cela me gène de m’écouter encore… Enfin j’étais contente car j’ai réussi à n’avoir le trac que 15 minutes avant de monter sur scène, pas plus 😉 Je me suis dit que j’étais assez bien dans l’instant présent, je ne me faisais pas tout une montagne à l’avance de devoir monter sur scène.

    Un petit mot ?

    Recevez 5 méditations en mp3 pour booster votre vitalité et votre créativité !