Développement personnel

J’ai été une enfant non désirée et cela impacte encore ma vie aujourd’hui

21 avril 2017
enfant non desiré

Fin avril, je regardais des conférences du Sommet de la Conscience, dont celle de Christian Junod “L’argent au service de ses projets de vie”. Je ne sais pas trop pourquoi je regardais cette conférence car ma relation à l’argent est plutôt bien pacifiée et je n’en manque pas. Ceci étant, trois minutes de sa conférence ont particulièrement retenu mon attention. Je me suis tellement reconnue dans son propos que la prise de conscience qui a suivi a été intense. Je voulais partager cela avec vous.

Il parlait du comportement des enfants non désirés qui nous poursuit encore à l’âge adulte. En résumé, il disait :

  • Nous sommes un enfant non désiré si un ou les deux parents ne désirait pas mettre en route un enfant à ce moment là ou pas d’enfant du tout. Ou bien nous étions désirés au moment de la conception, mais au moins l’un des deux parents aurait aimé avoir un enfant de l’autre sexe.
  • Même si on ne le sait pas avec notre tête, on le sait de manière subtile et nous présentons les mêmes comportements.
  • L’enfant non désiré engramme inconsciemment dans son esprit : « Puisque je ne suis pas désiré(e), alors je ne mérite pas la vie. Je vais faire beaucoup d’efforts pour prouver que je la mérite. ». Il a tendance à en faire beaucoup, parfois trop, surtout avec le parent qui ne le désirait pas. En plus, ça ne marche pas. Plus il en fait, moins il reçoit, puisqu’il fait les choses avec une attente (être aimé). Or une des lois de l’Univers est que les attentes créent de la résistance.
  • L’enfant non désiré a un côté parfait, qui met la barre haute. Il a horreur de faire des erreurs puisque inconsciemment, il se voit lui-même comme une erreur. Donc il tente d’être parfait, pour prouver qu’il n’est pas une erreur. Afin d’entendre un jour de la part du ou des parents : « Mon enfant, je t’aime. Quel bonheur que tu sois là même si tu n’étais pas désiré. ».
  • Il a une grande facilité à donner et à faire pour les autres. Par contre, il a beaucoup de difficultés à recevoir, que ce soit de l’argent, du soutien et même au niveau de l’intimité.

Je suis la troisième et dernière fille de mes parents. Quand j’étais petite, cela n’a jamais été un secret que mes parents désiraient un troisième enfant, mais plus tard. Et surtout que mon père voulait absolument avoir un garçon. Il a tellement été déçu à ma naissance qu’il a refusé de me regarder ou me prendre dans ses bras pendant les quinze premiers jours de ma vie 🙁 (et ensuite je suis devenue sa fille préférée, c’est compliqué l’Humain…).

En écoutant Christian Junod, la prise de conscience a été assez violente pour moi. J’ai bien failli pleurer devant mon écran. Bien que j’ai toujours su que j’étais une enfant non désirée, je ne me définissais pas comme telle. Sans doute parce que ma mère a toujours affirmé le contraire lorsque ma grande soeur m’embêtait en me disant “qu’ils ne m’avaient pas voulu”. Il est vrai que je n’ai jamais manqué d’amour de la part de mes parents, mais mon arrivée a été compliquée.

Assez jeune, j’ai compris que cela avait créé des déséquilibres dans ma façon d’être. Aussi, je pensais avoir bien travaillé sur tout cela et que c’était désormais résolu depuis des années. Eh bien non, pas complètement. J’avais bien identifié que je présentais quasiment tous les points cités plus haut, mais je ne savais pas ce qui en était la cause. Et en même temps, je suis heureuse de cette prise de conscience qui va m’aider à creuser dans la bonne direction. Je vais pouvoir continuer à avancer sur mon chemin et rééquilibrer tout cela.

Il est possible de sortir de ces schémas. Il existe un exercice assez simple à faire et qui soulage immédiatement et profondément, vous pouvez le découvrir dans cet article. Et dans cet autre article, je développe deux techniques faciles pour s’aimer soi un peu plus chaque jour. Peut-être que cela vous inspirera si vous êtes dans le même cas que moi 🙂

Si vous êtes passé par là, n’hésitez pas à commenter pour partager votre expérience.

Pour les curieux…

4 Commentaires

  • Reply laetitia 12 février 2018 at 11 h 45 min

    Bonjour,
    En faisant des recherches sur les enfants non désirés et si cela avait un rapport avec leur façon d’être, je suis “tombée” sur votre article.
    Je suis née non désirée. Mes deux parents ne voulaient pas de moi. Ils m’ont même laissée pendant 3 semaines après ma naissance chez une tante éloignée. Puis ma mère a enchainé dépressions sur dépression. Petite, on avait pas grand chose à me reprocher, j’étais calme, me laissait marcher sur les pieds… Je crois que ça a des répercussions sur ma vie d’adulte. Je n’ai pas confiance en moi, je suis très méfiante avec les autres et ne m’ouvre pas facilement. J’en souffre parce que je n’ai pas d’amie alors que je sens que j’en aurais besoin comme tout le monde. Bref, j’aimerai sortir de la et être enfin épanouie. Certes je ne mets pas tout sur le dos de mes parents, j’y suis aussi pour quelque chose…. Faut que je travaille là dessus, reste juste à savoir comment

    • Reply Nathalie 20 février 2018 at 1 h 03 min

      Bonjour Laetitia,
      Merci beaucoup pour ton témoignage et la confiance que tu accordes à mon blog en t’épanchant ici. Cela me touche beaucoup.
      Pour répondre à ta dernière phrase, j’ai écris un article pour proposer quelques pistes pour sortir de nos schémas liés au fait que nous n’avons pas été désirées ici : https://lesjardinsfabuleux.com/sortir-schema-enfant-non-desire/
      Ceci étant, à te lire, j’ai l’impression que ta détresse est grande aussi, peut-être que pour commencer, tu travaillerais mieux sur toi si tu étais accompagnée par un psychothérapeute ou un coach. A toi de voir si tu arrives à en trouver un qui a une approche qui te convienne près de chez toi. Bon courage !
      Bien à toi,
      Nathalie

  • Reply Meneghini 24 avril 2017 at 0 h 04 min

    Hello Nathalie ! Très intéressant ton article. Aurais-tu le lien URL de la conférence de Christian Junod ? Si tu le trouves, merci ! Bises

    • Reply Nathalie 24 avril 2017 at 11 h 37 min

      Coucou Sandra,
      La conférence que j’ai vu n’ai plus accessible gratuitement sur la toile. Voici une interview de Christian Junod par Lilou Macé sur l’argent. J’avoue ne pas l’avoir regardé, ceci étant j’imagine que le contenu doit être assez similaire : https://www.youtube.com/watch?v=6AIEW8iujdc
      Bises.

    Un petit mot ?

    Recevez 5 méditations en mp3 pour booster votre vitalité et votre créativité !