Alimentation & Naturopathie

Boostez votre santé avec une cure d’ortie !

Vous vous sentez épuisée en cette fin d’hiver ? Vous n’en pouvez plus d’attendre le printemps ? Une bonne cure d’ortie pourrait vous aider à retrouver la pêche. Voici toutes les informations à connaitre à propos de cette panacée !

En quoi l’ortie est-elle intéressante pour la santé ?

L’ortie est dotée d’un grand pouvoir re-minéralisant, que ce soit pour le jardin (en purin d’ortie) ou pour notre santé.

Au jardin, elle relance la vie bactérienne et apporte des sels minéraux aux plantes pour les nourrir.

Concernant notre santé, elle est un excellent alicament (contraction de aliment et médicament). Elle pourvoit de nombreuses vitamines, enzymes, oligo-éléments, protéines permettant de rééquilibrer les régimes alimentaires carencés. L’ortie possède tous les éléments dont notre organisme a besoin en quantité extraordinaire.

Indication et posologie

Une cure d’ortie est conseillée en cas de fatigue ou encore en cas de carence en magnésium ou fer. L’ortie est également riche en vitamines B9, A, E et C, ce qui lui confère ses vertus reboostante.
Du fait d’être riche en vitamines et minéraux, cette plante permet l’élimination des toxiques, ce qui sollicite grandement les reins. Aussi assurez-vous que vos reins soient en forme avant de commencer une cure.

Consommez chaque jour, pendant un mois, 20 grammes de plante sèche ou bien 100 grammes de plante fraîche. Cela comblera les apports journaliers recommandés en potassium, magnésium, calcium.

Il est possible de prendre les 20 g d’ortie en infusion, dans un litre d’eau bouillante, laissez infuser 20 minutes. Pour préserver la vitamine C, laisser infuser plus longtemps dans une eau à 60°C (plus chaud, la vitamine C se dégrade).
Ou encore en tartare, avec de l’huile, de l’ail, oignon, etc. Ou encore saupoudrer la poudre d’ortie sur votre assiette.

> Acheter de l’ortie en vrac (1 kg)

Si vous souhaitez récolter vous-même l’ortie

Il vaut mieux récolter l’ortie en avril ou septembre où elle sera le plus riche en fer. Mieux vaut éviter de la cueillir pendant la floraison, car le taux d’acide oxalique augmente et cela se lie au calcium et peut causer des carences en calcium. À récolter loin des routes, dans des lieux les moins pollués possible.

Pour une cure d’un mois, il faudra récolter environ 3 kg d’orties fraîches (= un sac de 100 litres environ), couvrez-vous bien pour ne pas vous faire piquer. On ne récolte que les sommités (10 feuilles du sommet). Pour les faire sécher, tendez un drap, dans une pièce sombre (les UV abîment les nutriments) et bien ventilée, puis étalez les plantes dessus. Cela devrait sécher en 1 à 3 jours. Les orties sont bien sèches lorsque les feuilles se brisent en mille morceaux facilement. Une fois séchées, vos orties pèseront environ 600g. Vous pourrez alors les pulvériser (réduire en poudre) au mixeur et les stocker dans des sacs de papier opaque.

Partagez en commentaires vos expériences autour de l’ortie ou d’autres plantes reboostantes 🙂

Pour les curieux…

2 Commentaires

  • Reply Giuseppina 9 avril 2018 at 11 h 01 min

    Salut, moi pour Pâques j’ai fait les pâtes fraîches avec: tagliatelles vertes, en remplacement des épinards. Et je ne te parle même pas de la soupe aux orties et du risotto aux orties , recette de la région au nord de Rome! L’inconvénient est la cuisson. Crois tu que le vitamines et minéraux résistent?

    elle est très bien ta vidéo. Ce qui manque est peut être quelques images pour montrer comment les cueillir et les préparer. Bon allez, ça me donne faim tout ça…..

    • Reply Nathalie 9 avril 2018 at 13 h 47 min

      Bonjour Giuseppina,
      Merci pour ton partage ! 🙂
      Effectivement, la cuisson va abimer les vitamines et minéraux, je ne suis pas sure qu’il en reste beaucoup. Surtout lorsqu’on jète l’eau de cuisson des pâtes. Je pense que dans la soupe ou le risotto comme l’eau de cuisson est conservée dans le plat final. Il en reste plus.

    Un petit mot ?